Osteo symbiose
Mobiliser
La prévention des TMS nécessite un engagement des décideurs. Celle-ci doit en effet :
  • Comprendre les enjeux et adhérer à la démarche de prévention
  • Dégager les moyens nécessaires (humains, financiers, temporels)
  • Associer les différents services et les représentants du personnel

Cette étape permet de motiver tous les acteurs, de les informer et de leur faire comprendre les enjeux de la démarche.
Elle conduit aussi à faire de l'intervention, à terme, une réussite de l'engagement.

 
Agir ensemble est une condition indispensable à la réussite de la démarche de prévention.
Investiguer

Connaître le risque
L'objectif est de rechercher des données sur la « santé » des salariés et celle de l'entreprise. Ce recueil d'information permet de mieux connaître le risque et de déterminer les situations de travail à analyser en priorité (secteurs ou postes de travail à risque). Ce travail, réalisé avec la contribution des différents services de l'entreprise, peut se faire :
  • Par des entretiens avec les salariés
  • Par l'analyse des données au moyen d'outils tels que le questionnaire nordique avec la contribution de l'ostéopathe
  • Par l'analyse des données de l'entreprise (fréquence des arrêts de travail)
     
Le taux de turnover, l'absentéisme, les types de contrats, la répartition par âge, le fonctionnement global du processus de production sont des exemples d'informations à recueillir permettant de mieux comprendre la santé de l'entreprise.

Analyser les situations de travail et identifier les facteurs de risque
L'objectif est de dépister les situations de travail à risque et d'en rechercher les causes.
Cela nécessite :
  • D'évaluer à partir du ressenti des salariés sur leur travail, les contraintes biomécaniques, pour identifier des leviers d'action permettant de réduire le risque de TMS
     
Evaluation des sollicitations biomécaniques
L'évaluation des sollicitations biomécaniques doit porter sur :
  • La répétitivité des gestes
  • Le maintien prolongé de la posture
  • Les efforts excessifs
  • Les amplitudes articulaires extrêmes
     
La gestuelle
La gestuelle est considérée comme répétitive si :
  • Des mouvements identiques ou comparables du membre supérieur sont effectués toutes les 10 à 15 secondes
  • Le temps de cycle est inférieur à 30 secondes
  • La même activité est exercée pendant au moins 50 % du temps de travail
  • La fréquence des actions techniques par membre est supérieure à 40 par minute

La posture
En ce qui concerne la posture, il faut éviter particulièrement :
  • L'extension répétée et / ou prolongée du cou
  • Le travail au-dessus du niveau des épaules
  • Les positions extrêmes du poignet en extension ou en flexion
  • Le maintien d'une même posture plus de 4 secondes
  • Les prises d'objet au-delà de la zone d'atteinte de confort
Maîtriser le risque

La prévention des TMS
La prévention des TMS passe par des actions qui visent à améliorer les situations de travail afin de réduire les contraintes qui pèsent sur les salariés.
Cette prévention repose conjointement sur :
  • La réduction des sollicitations professionnelles (biomécaniques, psychosociales et organisationnelles)
  • Le maintien des capacités fonctionnelles

Réduction des sollicitations professionnelles
Les contraintes de travail peuvent être réduites en agissant en amont sur :
  • L'analyse statique et dynamique de chaque individu
  • L'analyse du poste de travail
  • Le conseil postural (statique)

Maintien des capacités fonctionnelles
Le maintien des capacités fonctionnelles au moyen d'une activité physique régulière et d'exercices avant et pendant la prise de postes ne peut constituer à lui seul une réponse de prévention en première intention. Il doit être envisagé comme une mesure complémentaire dès lors que la réduction des contraintes dans l'activité de travail est effective.
 
Evaluer

L'évaluation de l'intervention fait partie intégrante de la démarche de prévention. Elle doit être prévue dès l'initiation de la démarche, de façon à mettre en place des indicateurs de suivi pertinents, en cohérence avec les objectifs poursuivis. Ces indicateurs concernent l'état de santé des salariés vis-à-vis des TMS.